Vision Numérique pink-floyd-the-wall-classic-rock-1

Publié le 25 mai, 2016 | par Stéphane Favereaux

1

#SocialMedia Un Mur de sens

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Des errances en sérendipité, des flonflons en guise de fanfaronnades, des élucubrations en manière de pantalonnades, une farce chaque jour rejouée, une pulsion scopique en errance, une sérendipité de l’égotisme patenté…

Une volonté de prendre la parole sur un mur, face à des murs assourdis, sur lesquels les froufroutements des jupons des blogueuses mode susurrent des douceurs insipides à des influenceurs inaudibles perclus d’une parole évangélique…

Une symphonie pathétique de l’arrogance d’un mur où s’alignent tags et mots, photos et vidéos, excroissances fallacieuses habitées de vide mais qui dispersent l’espace d’un souffle l’ennui rédhibitoire qu’aveugles nous ne voyons pas….

artesens627

 

Une inexorable marche vers des échanges spécieux, une inflexible volonté de dire sans parler, d’échanger sans donner, de donner en jetant au vent des mots comme autant de coups de rien dans l’absence d’attention qu’on vous accorde avec pourtant beaucoup d’âpreté…

Les jérémiades disputent la prééminence de la visibilité influente aux rodomontades assassines, les philippiques tordues en viennent à écraser les arguments disparaissant diaphanes jusqu’à l’inexistence derrière les arguties asémantiques…

La quête d’un sens donné au mur n’est plus à faire, puisqu’elle ne trouve plus grâce aux yeux des internautes au pied d’un mur qui les aveugle, fenêtre bouchée remplie d’un bruit sourd tout en même temps que le silence comble les interstices des pierres insensées…

La redécouverte du sens faisant fi d’indigences et de conjectures infatuées s’avère plus que jamais la nécessité des médias sociaux qui s’empourprent de quelques courbes graciles et féminines emportant l’adhésion ou le rejet, qui s’ensanglantent de l’horreur vécue et oubliée sitôt l’information suivante jetée en pâture, qui s’endeuillent de la douleur obligée liée à la perte de quelque personne que ce soit, qui disent ce que l’on veut entendre….

 

68871507

 

La volonté de redonner sens à l’échange, la détermination sans faille dont il nous faut, dans nos errances extatiques, faire preuve pour ne pas sombrer dans un anéantissement abyssal, l’irréfragable exigence de porter des idées devrait sur les murs se faire jour à nouveau.

Sur ces murs se sont écrits les mots des révoltés, des indignés, des paumés, des indigents, des condamnés au silence. Sur ces murs, les Fédérés ont été assassinés. Sur ces murs, des Da Zi Bao aux tags, les mots disaient, parlaient, les artistes pleuraient, faisaient rire, faisaient sens.

Sur ces murs les pamphlets s’affichaient, les affiches informaient, les informations affirmaient, les affirmations pouvaient émanciper, l’émancipation libérait, la Libération s’est affichée.

Sur ces murs vivaient des peuples, des gens, des communautés parlant, pensant, revendiquant.

Sur ces murs aujourd’hui, le silence est devenu un bruit infernal dont on ne peut plus se départir, de peur de rater la dernière nécessité de réagir sur l’absolu néant.

 

Retrouver le sens, rouvrir des murs de sens, requalifier le sens des murs d’expression profonde, des murs devant lesquels on échange, des murs devant lesquels on se retrouve en réalité, des murs devant lesquels on géométrise notre avenir, des murs devant lesquels on va, âme au vent, volonté aux tripes, redonner du sens à des mots qui s’oublient dans les 0 et les 1 de la Data sclérosée des algorithmes, des murs qui construisent plutôt que des murs qui enferment. Des murs qui libèrent plutôt que des murs qui bloquent à dessein les idées. Trouer les murs de fenêtres libérant les idées. Percer de baies des murs ouvrant vers un sens retrouvé.

 

Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts. Isaac Newton

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tags: , , , , ,


À propos de l'auteur

Chef de projet Digital, Social Media Manager, disciple de Bacchus



One Response to #SocialMedia Un Mur de sens

  1. En un mot, des murs qui individuent (je suis très dans l’individuation en ce moment).
    Des murs qui hasardent, qui lézardent, qui bazardent.
    Des murs « peau », lieux de sens verticaux.
    Et quand on les explose à la bombe, des petits fracas de couleurs, mosaïques de passage par là.

    Des murs-Murs, quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑
  • Le Mouton Numérique, blog partenaire

    humanisme numerique mouton transhumanisme
  • Les Chatons d’Or – Blog partenaire

    Les Chatons d’Or – Blog partenaire
  • Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter


var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-44493253-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();