Regards sur....

Publié le 7 février, 2015 | par Stéphane Favereaux

2

Lettre à la Culture

Ce texte, initialement, était un édito pour le Comptoir Digital, sur Radio Campus Paris, émission du 6 février…

———

Chers auditeurs, chers chroniqueurs, chers caricaturistes de Mahomet, monsieur le juge d’application de la censure, bonsoir.

Quand le 7 janvier, une bande de tarés assassins se revendiquant d’Allah allait assassiner des dessinateurs de Charlie Hebdo, on aurait pu penser que la culture dans son ensemble soutiendrait ce mouvement qui naissait, celui qui consistait à lutter contre les obscurantistes…

Chers tarés des différents dieux qui soumettent et annihilent l’humain, sachez une chose, le blasphème, c’est sacré !!

Mais quand je parle d’obscurantistes…

– ce sont les tarés d’Allah qui refusent qu’on caricature Momo le prophète ;

– les givrés du bénitier qui refusent le mariage pour tous mais veulent l’union entre cousins  ;

serre– les givrés lamentables de Yahvé préférant les lamentations explosives à la valorisation progressiste des valeurs prônées par les religions…

Bref, les fanatiques, ces malades, selon Voltaire, la seule solution pour lutter contre eux, c’est l’esprit, l’art, la culture, le savoir… Ils en ont peur… normal, ils ne pigent pas, ce ne fut pas écrit par Dieu et Allah a arrêté de tourner des films depuis que Disney a racheté Star Wars… et François regarde Dorcel #SansLesMains, l’œil torve rivé sur une église qui refuse la caricature, alors qu’il appelle au recours possible à la violence.

Avec des gens qui préfèrent croire que savoir, on est mal barré.

Et ceux qui préfèrent savoir baissent leur robe de bure mentale pour offrir le fondement de la culture et le leur à l’intégrisme devant lequel ils se soumettent.

Il est évident que nous allons nous en sortir avec de tels représentants d’une culture déjà moribonde qui finira de crever dans les mains des glouglouteurs des pages culture de blogs ou de journaux gonflés à l’ego, moins à l’engagement.

Une vision de CabuQuelques exemples en vrac et pêle-mêle :

L’affiche de la pièce de théâtre Lapidée n’a finalement pas été placardée à Paris et le spectacle a été reporté de plusieurs mois.

D’ailleurs, selon Christine Boutin, on ne dit pas Lapidée, mais le PD ! il faut parfois savoir regarder la pierre qu’on prend dans la tronche avant de s’intéresser à la poutre sur laquelle on crucifie les libertés.

Mais chez Casto y’a  tout c’qu’il faut, pierre pour lapidation et planche pour crucifixion.

Leroy Merlin, et vos envies prennent vie si vous croyez en dieu, sinon, les pieds dans le béton avec Lafarge et on égorge en place publique avec Black et Decker !

Mais il ne faut pas heurter la douce sensibilité des assassins, des égorgeurs, des empêcheurs de penser, pour ça, ils ont une solution, les fous de dieu : ils décapitent les femmes et tuent des mômes.

Il ne faut pas outrer les pauvres petits extrémistes tueurs… c’est sensible une k’allah-chnikov, nom de dieu, nom d’Allah, nom de Yahvé, comme ça, avec ces trois blasphèmes, ça fait un prix de gros !

Les différentes institutions culturelles que j’évoque ne veulent donc pas raviver les tensions… Rassurez vous, chers gens de la culture, ils n’ont pas besoin de vous, les fanatiques, pour tuer.

L’intelligence doit passer l’arme à gauche et découvrir le goût délicat du 7.62 dans la tête pour comprendre que dieu est amour.

D’autres exemples : pas de char « Charlie Hebdo » au festival de Cologne, pour rendre hommage à la liberté d’expression. Logique. On censure au nom de la liberté… justification infamante preuve de pauvreté intellectuelle rare !

Le groupe JCDecaux refuse l’affiche du nouveau spectacle de Patrick Timsit au Théâtre du Rond-Point  » On ne peut pas rire de tout« , c ‘en est le titre. CQFD.

La pièce de théâtre « Lapidée » jouée 3 fois seulement sur les 30 représentations prévues… ça parle des femmes au Yémen. On s’en fout des femmes, hein.. pis le Yémen, c’est loin, alors, ce n’est pas grave.

affiche lapidéeLes films aussi ont morflé…. Ils ont l’habitude, les talibans en Afghanistan détruisaient déjà les péloches et les DVD…. Timbuktu, long métrage de Abderrahmane Sissako a été pas mal déprogrammé en France et en Belgique.

Un film sur le terrorisme, ça pourrait donner des idées aux barbares !

Ils y vont au ciné, mais ils les font sauter…. comme les fous cathos avec un film de Scorcese, bien connu, La Dernière tentation du Christ.

Jacques-Alain Bénisti, maire UMP de Villiers sur Marne, un mec éclairé, aurait même déclaré que Timbuktu faisait «l’apologie du terrorisme» avant de démentir l’information.

En revanche, on ne sait pas s’il va coller Kirikou en garde à vue…. pour l’exemple !

Les élus de la République, je répète, de la République, Liberté, Égalité et autres fadaises, baissent donc aussi les bras. La résistance, ça ne vous rappelle rien ?

On continue ? le festival « Ramadan » de Tournai est annulé…

Le film L’Apôtre de Cheyenne Carron qui aborde le sujet de la conversion d’un musulman au catholicisme à été retiré de l’affiche à Nantes… La Fédération des associations familiales catholiques de Loire-Atlantique est à la manœuvre, semble-t-il.

On vous rappelle, à tout hasard, qu’on est dans un état laïc ? La loi de 1905 n’est pas faite pour être utilisée sous forme de rouleau dans vos différents lieux d’aisance ! Ce n’est pas du papier bible !

Autre fait : une expo annulée à Louvain la Neuve en Belgique en hommage à la caricature et à Charlie, etc., etc…

Idem en Angleterre où la presse déjà floutait les caricature de Momo le Prophète… d’ailleurs les assassins sont plus prophète…ichistes du turban décérébré que musulmans…

Voilà, la culture perd en courage ce qu’elle gagne en soumission à la terreur imposée par quelques assassins et quelques principes de précaution. A une autre époque, on appelait ça résister…. Jean Moulin vous remercie…. les dessinateurs de Charlie aussi.

Livre à lire absolument, de Robert DarntonVous vous soumettez, vous obéissez au manque de courage, de force politique, sociale, quand la culture est là pour faire grandir une société. Tant pis, vous regarderez Joséphine Ange Gardien, mais cette daube télévisée aussi est apostasique : elle met en scène un nain de jardin déguisé en ange !

N’oubliez jamais que ces tarés brûlent des bibliothèques, font sauter des bouddhas millénaires en Afghanistan, mettent le feu à un cinéma à Paris…

Les intégristes ne peuvent tolérer la connaissance. La science et les arts sont leurs ennemis. Ne faites pas l’erreur de leur donner raison.

Toujours est-il que si vous avez la trouille au point de ne plus savoir où sont les priorités, alors, passez une bonne soirée devant Hanouna… On a la culture morte qu’on mérite d’avoir.

Tags: , , , ,


À propos de l'auteur

Chef de projet Digital, Social Media Manager, disciple de Bacchus



2 Responses to Lettre à la Culture

  1. Rouffio says:

    Ce texte résonne si bien avec cette chanson :
    https://www.youtube.com/watch?v=Z_Hv6QEPfKU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Le Mouton Numérique, blog partenaire

    humanisme numerique mouton transhumanisme
  • #RadioMouton – Cause Commune

    emission radio le mouton numérique cause commune

var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-44493253-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();