Regards sur.... 3516672087

Publié le 24 janvier, 2015 | par Stéphane Favereaux

1

Les chroniques du Comptoir Digital : Charlie et les barbus

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Ce texte est un édito issu du Comptoir Digital du 23 janvier 2015, sur Radio Campus Paris, émission au cours de laquelle nous nous interrogions sur les Libertés sur Internet avec Archippe Yepmou, Président d’Internet sans Frontières, et Julie Owono.

Dans cette émission, Vincent Bézard se laissait aller à un jeu de troll sur deux articles ouvertement liberticides :l’article 20 de la Loi de programmation militaire et l’article 9 de la loi contre le terrorisme. A retrouver sur Idealist, son blog.

—-

Chers amis, chers chroniqueurs, chers auditeurs, monsieur le juge vautré dans les procédures et le gros rouge, bonsoir.

Depuis près de 2 semaines, le contexte d’évocation de la gaudriole, de la moquerie, de la caricature prête à débattre. Et puisqu’il prête, je vais leur en donner, du fil à retordre, et puisqu’il faut retordre les redresseurs de tort prétendus religieux, autant mettre les pieds dans le plat et balancer des pavés aux tarés pseudo-religieux.

705501-une-de-charlie-hebdoMahomet, Jésus, Yahvé n’ont pas besoin d’assassins se revendiquant d’eux. S’ils existent, ces dieux, et un léger doute est permis, ils se débrouilleront bien tout seul les pépères barbus.

D’ailleurs en parlant de barbus, dans fondamentaliste, on trouve le mot fondement… de là a croire qu’ils pensent avec leur arrière-train, il n’y a pas loin pour constater que leur pensée tient plus de l’étron que de l’idée. Mais fi de la grossièreté facile qui mène à la démagogie. Nous n’en sommes plus là !

Ah tiens, barbu, ça commence comme barbare, c’est marrant, non ?

Bref, Le combat pour les libertés se poursuit. Revenir à ce qui était avant, à la situation d’avant les attentats, revivre dans son confort personnel, devient impossible. Les enjeux sont trop grands pour redevenir individualistes.

Les Libertés doivent requérir un combat constant et collectif, sans attendre que quelqu’un le fasse pour vous.

Mais quelques faits, ces deniers jours, prêteraient à sourire s’ils n’étaient ceux de tarés d’Allah manipulés ou manipulables. Une manif au Pakistan crame le drapeau italien avec la tête de Sarkozy dessus. Alors, soit les mecs ne regardent pas BFM, soit on nous a resservi une vieille manif, une forme de recyclage du totalitarisme, comme si la mémoire avait eu un souvenir des saloperies passées qui se répètent… mais on ne répète jamais les même erreurs dans l’histoire, hein ?

L’histoire le montre sans cesse. Le combat incessant auquel tout le monde se doit de participer aussi d’ailleurs.

Autre fait drôle ? Un pigeon défèque sur Hollande lors de la marche républicaine, faisant marrer Luz. Des larmes au rire aux larmes.

Mais les Charlie s’oublient. Ils étaient Charlie, ils redeviennent autre chose.

Cependant, aujourd’hui, en ce mois de janvier, alors que les roi mages, en Galilée suivaient des yeux l’étoile de Michel Berger, et alors que France Gall s’appuie sur le bâton de Michel, et comme le veut la tradition, je viens vers vous par les ondes vous présenter mes vœux. Bonne année Mahomet, mais tu vas en chier.  Ils ont créé une vision d’un prophète qui n’existe pas, mais ce Mahomet pas trop poli teint de rouge sang un Coran de pensée dévoyé…

Ces vœux s’inscrivent dans une époque dramatique où des tarés d’Allah tuent des hommes, des femmes, font sauter des mômes. Les tarés empêchent d’aller allah messe ou allah-rmes les intégristes qui ne sont équipés qu’avec des qu’allah-chnikov.

 

6416-visual-crop-medium-1326048625811

Tout le monde s’offusque mais peu de gens se bougent…. Facebook facilite l’énervement mais pourrait aussi faciliter la mobilisation. On l’a vu une fois, alors pourquoi pas d’autres fois ?

Cependant, malgré ce contexte, il ne faut jamais oublier de se marrer, même si les larmes ont coulé ces derniers jours. Il ne faut pas oublier la critique, la caricature des religions… Mahomet comme tout autre y a droit, y aura droit.

Il fut un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…

J’ai fait longtemps ce rêve étrange et pénétrant…

Toutes les femmes de ta vie… même les vierges d’Allah sûrement plus vraiment vierges maintenant que Wolinski se balade pas loin d’elles… quel dommage, non, les barbus ?!

Il venait d’avoir 18 ans, il était beau comme un hashtag, fort comme un tweet… un hashtag #JeSuisCharlie, disparu le lendemain de la marche républicaine des Trending sur Twitter. C est révélateur.

Il fut un temps où tous nous étions libres, et nous le savions. Aujourd’hui, trop de gens prennent leur République, leurs Libertés comme des notions, des idées qu’il n’est plus utile dé défendre… Mais rien n’est jamais acquis…

On a réussi quelques jours à oublier Houellebecq, Zemmour, Trierweiler…. on a oublié la critique facile. S’il n’y avait qu’elle, ce serait l’Halal-i de la République, disions nous avant… mais ça, c’était avant… aujourd’hui, on cherche un coupable : Internet est désigné du doigt. La loi lève un majeur bien haut devant nos libertés qui vont se perdre au nom de la sécurité. Mais depuis que Manuel Valls avec Cazeneuve… fallait s’y attendre.

Ce n’était pas ce que voulaient 4 millions de personnes dans la rue, je crois ? Mais elles ont préféré soutenir des lois liberticides. Gros avantage, elles pourront, les prochaines fois, regarder Drucker le dimanche après-midi de rassemblement républicain, puisqu’ils ne seront plus nécessaires, il n’y aura plus rien à défendre. La cohérence, au moins, y gagne.

Avec les 17 morts qu’on a connus, et la surveillance brutale qui s’annonce, Adieu la démocratie, on t’aimait bien, aurait pu dire Jacques Brel s’il n’avait parlé de L’Emile, Louis qui a toujours défendu la liberté ! Je parle de Brel, pas d’Emile Louis qui a toujours défendu la Mongolie.

Mais il n’y a pas de lien entre les deux heureusement.

Alors, avec ce trépas annoncé de la liberté sur les Internets en guise de cadeau rassurant à la population française, avec ces vilénies qui se poursuivent dans l’édition, aves ces assassinats, en France, avec l’inculture qui poursuit son œuvre sur les espaces publics et privés, alors que quelques centaines de givrés dangereux soutiennent les assassins, alors, vivez heureux, les yeux grand fermés et tout ira bien.

Alors…

Alors que les ors de la république ternissent sous les coups de boutoir de lois liberticides désirées par une partie de la population qui pensent qu’on ne peut pas vivre de façon sécurisée tout en étant libre…

Alors que Barack Obama, Fidel à lui-même, va permettre aux Ricains de découvrir que chez les Castro y’a tout ce qu’il faut, même des gens parfois libres…

Il convient d’espérer garder l’espoir que la Liberté sera à vos yeux essentielle, et pas uniquement pendant les quelques jours historiques que vous avez vécus.

Et n’oubliez jamais cette phrase de Benjamin Franklin :

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux« .

B2oyes3CIAASAgV

A lire sur le même sujet

A vous, les hommes libres #CharlieHebdo

Charlie Hebdo : Ecrire la suite

Le Comptoir Digital pour Charlie Hebdo (podcast)

Lettre ouverte aux Charlie

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tags: , ,


À propos de l'auteur

Chef de projet Digital, Social Media Manager, disciple de Bacchus



One Response to Les chroniques du Comptoir Digital : Charlie et les barbus

  1. Pingback: Le Comptoir Digital, libre sur Internet - Comm' des Mots

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑
  • Le Mouton Numérique, blog partenaire

    humanisme numerique mouton transhumanisme
  • Les Chatons d’Or – Blog partenaire

    Les Chatons d’Or – Blog partenaire
  • Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter


var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-44493253-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();