Regards sur.... Paris Unity Rally Republicaine (Marche republicaine)

Publié le 18 janvier, 2015 | par Stéphane Favereaux

0

Charlie Hebdo : Penser, Savoir, Être…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

« La société de masse est peut-être encore plus sérieuse, non en raison des masses elles-mêmes, mais parce que cette société est essentiellement une société de consommateurs, où le temps du loisir ne sert plus à se perfectionner ou à acquérir une meilleure position sociale, mais à consommer de plus en plus, à se divertir de plus en plus (…) Croire qu’une telle société deviendra plus « cultivée » avec le temps et le travail de l’éducation, est, je crois, une erreur fatale (…) l’attitude de la consommation, implique la ruine de tout ce à quoi elle touche. » Hannah Arendt

Quand on se mobilise, quand on se rassemble dans les rues, au nom d’un peuple, d’une idée de Liberté, d’un Idéal Républicain, contre la barbarie, le terrorisme, la terreur puisque c’en est la racine, vient ensuite le temps de l’analyse, de la compréhension.

1100719Le 11 janvier : une Marche Républicaine réunit plusieurs millions de personnes dans le monde entier…

Et des récupération affligeantes, basses, écœurantes étaient déjà à l’œuvre. Mais il est inutile de s’éterniser sur des comportements abjects et putassiers. On a des choses intéressantes à faire, non ? Unis, c’est ce que tout la monde a dis, ce désormais historique Dimanche 11 janvier. On est Tous Charlie ou ce n’était qu’une passade émotionnelle ?

Le Siècle des Lumière, la Renaissance avant lui, posent un cadre humaniste, philosophique. Voltaire luttait contre l’intégrisme, le fanatisme, dans son Dictionnaire Philosophique, à l’article « Fanatisme »… Tout le monde citait Aragon, Voltaire et consort…. Et aujourd’hui, la peur laisserait la lâcheté politique mettre à mal cet Idéal, ce modèle de société, une Nation ?

J’ai écris dans un précédent article que les « Enfants de la Patrie » ne doivent en aucun cas devenir des fils de l’ignorance, et pourtant, l’esprit des Lumières se diffuse toujours moins, les textes se lisent toujours moins… et l’inculture grandit (loin de moi l’idée que les Lumières sont seules représentatives de la culture, des arts, qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas écrit)… Et Internet qui pourrait être un vecteur de diffusion des Savoirs, des Arts, de la Culture, de la Liberté, risque de se voir mis sous coupe réglée par des lois liberticides, en discussion actuellement, lois qui n’auraient aucun autre intérêt que de rassurer vaguement.

Marcher tous ensemble au nom des Libertés et accepter aujourd’hui de les perdre au profit de la sécurité, n’est-ce pas un tantinet antithétique ?

Charlie devra s’émanciper de cette chape symbolique pour vivre et revenir à son origine, être un journal satirique, mais il est en même temps devenu un symbole, une idée, et une idée  peut devenir, en l’occurrence, initiatrice d’une pensée sociale et citoyenne.

roosevelt

Droits et Libertés

Comment repositionner une société sur des valeurs républicaines, prônant les Libertés, les Droits de l’Homme avant les Droits de l’Ego et de la consommation en démonstration de soi ? Posséder et Être ne sont pas incompatible, sauf quand l’Être passe après le consommateur.

Comment en sommes-nous arrivés à cette situation ? Comment ces violences amenant la mort peuvent-elles aussi aisément déferler ? Comment est-il devenu aussi difficile d’être porteur de connaissance, de savoir, de culture ?

Comment en est-on arrivés à une telle inculture, à une telle ignorance ? Quid de l’éducation ? Quid du Livre ?

Le débat passe(ra) de la défense des Libertés à la sécurité avec tout ce que ça implique de dérives et de lois inutiles sur Internet, puisque l’effet Streisand fera son œuvre…

Le débat porte aussi, on le constate depuis quelques jours, sur les caricatures de Mahomet qui offensent. Faut-il rappeler que la France reste un pays où la Liberté d’expression et de la presse sont réelles ?

10926407_10153038682804634_4833188857650799502_nOn est dans un pays libre, de fait, on pense ce que l’on veut, on écrit et dessine ce que l’on veut dans le cadre fixé par la loi, et il est clair à ce propos. Si l’on est pas en accord, on en débat, on en parle, sans pour autant imposer des croyances, des religions, des visions théologiques ou théocratiques dans un pays laïc !

Si on est en désaccord, on prend sur soi et on avance. Le blasphème n’est pas un délit, n’est pas inscrit dans la loi, point barre. On a le droit de critiquer une religion, de l’encenser, de la caricaturer. C’est aussi simple que cela. Et c’est aussi valable pour des hommes politiques, des acteurs, des chanteurs, etc.

La caricature, dans une démocratie, est un témoin de la liberté. Et les caricaturistes s’inscrivent dans une longue tradition française qui a toujours existé, que ce soit dans les textes médiévaux, plus tard avec Rabelais, avec Daumier, ou plus récemment avec Siné Mensuel, Hara-Kiri, Le Canard enchaîné ou Charlie Hebdo.

Mais tout cela ne peut s’accepter que dans un contexte ouvert, un contexte où la connaissance ne se laisse pas dominer par la méconnaissance, par l’inculture revendiquée en vérité.

La demi-mesure discursive, frileuse, apeurée, n’a pas lieu d’être quand la loi permet de dire, de penser, de s’exprimer, de caricaturer, quand elle n’interdit pas le blasphème. Il ne faut pas avoir peur d’affirmer, de revendiquer le droit de dessiner un prophète, un Jésus, un Mahomet, un juif, la caricature n’est pas une insulte. Il suffit d’en voir la définition !

On se rassemble, on fait une Marche Républicaine, pour lutter contre la barbarie, pour défendre la liberté, dimanche 11 janvier, par millions, pourtant…  3 français sur 4 estiment que l’on doit renforcer la sécurité quitte à perdre des Libertés…. Ne nous sommes-nous pas rassemblés pour défendre la Liberté ?

Sans titre

On se réunit par millions et plus de 4 français sur 10 estiment qu’ils faut éviter de publier des caricatures de Mahomet ? Pourtant, ne sommes-nous pas, encore une fois, dans un pays Laïc ? N’avons-nous pas marché avec des caricatures brandies sur des pancartes ? N’avons-nous pas fait le pied de grue devant des kiosques pour acheter les 7 millions d’exemplaires d’un journal satirique dont la Une est une caricature de Mahomet ?

Où est l’incohérence ? Où en est cette mobilisation ? Où en est cette unité nationale ?

Affirmer ses Libertés est un devoir, les utiliser est un devoir, plus encore qu’un droit. Il ne faut pas céder à ces peurs, à ces menaces et prendre des mesures d’exception. Il faut poursuivre la revendication des Libertés, faute de quoi, elles seront perdues.

On commencera par l’autocensure, puis par se taire, pour finalement ne plus pouvoir rien dire. Les interdictions auront noyé dans l’oubli ces Libertés si chèrement acquises ou prises.

charlieTant que le courage social, citoyen, politique, continuera à défendre cet idéal social, ce modèle de société libre et laïc, alors on luttera contre la fange prétendue religieuse, contre les barbares nauséabonds, contre les obscurantismes qui enflent.

Sans cette défense absolue de notre modèle de Liberté, on sombrera dans une régression totale. On se doit de partager des idéaux de Liberté, de Droits de l’Homme.

Il faut accepter de se confronter à la réalité des situations sociales, humaines, et éviter de se cacher la tête dans le sable pour apporter des solutions liberticides faciles.

Mais c’est au fond de nous qu’il faut aussi regarder, au fond de ce qui fonde l’action individuelle et collective de chaque citoyen.

Cependant, si la fête nationale se célèbre deux fois par an à l’ouverture des soldes ou si l’essentiel de l’engagement social se mesure à l’aune des soirées électorales sur TF1, si l’inculture tient lieu de raison, alors, on est très, très mal partis.

A lire sur le même sujet

A vous, les hommes libres #CharlieHebdo

Charlie Hebdo : Ecrire la suite

Le Comptoir Digital pour Charlie Hebdo (podcast)

Les chroniques du Comptoir : Charlie et les barbus 

 

Illustrations :

free / crayon : Constance Decorde/SIPA

charlieberté : Kenzo Triboulliard / AFP

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Tags: , , , ,


À propos de l'auteur

Chef de projet Digital, Social Media Manager, disciple de Bacchus



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑
  • Le Mouton Numérique, blog partenaire

    humanisme numerique mouton transhumanisme
  • Les Chatons d’Or – Blog partenaire

    Les Chatons d’Or – Blog partenaire
  • Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter


var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-44493253-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();