Évolution Digitale

Publié le 15 septembre, 2014 | par Stéphane Favereaux

1

L’Incisif débarque ! A vos opinions !

Ce lundi matin, les internets s’enrichissent d’un nouveau site d’actu, entre interviews et dossiers, éditos et critiques sociales, littéraires, politiques. A sa tête, Benjamin Bousquet et Antoine Deiana.  Interview de Benjamin Bousquet ! L’Incisif débarque sur les TimeLines.

Stéphane Favereaux  : Peux-tu nous présenter ton nouveau média L’Incisif ?

bousquet

Benjamin Bousquet

Benjamin Bousquet : J’aime utiliser le terme de « plateforme sociale » pour qualifier L’Incisif. Il s’agit à la fois d’un site d’informations et d’opinions, sur lequel chacun pourra commenter, à travers des éditos, des interviews et des dossiers, l’actualité du moment. Mais il y aura également un facteur « réseau social » : chacun pourra créer son profil et son propre journal. L’utilisateur pourra sélectionner les articles qu’il a aimé, et partager par la suite cette sélection, sur les autres réseaux sociaux. C’est à qui proposera le journal le plus complet et le plus intéressant. 

À partir d’octobre 2014, des grands Tchats seront organisés avec des personnalités. Des personnes issues du domaine scientifique, politique, culturel, associatif, sportif… répondront aux questions des internautes en direct. L’idée étant de donner enfin la parole à de vrais spécialistes sur des thématiques précises. Chaque internaute pourra poser sa question comme il le souhaite, et pourra relancer l’invité si sa réponse n’est pas assez claire.

Enfin, le site prendra bientôt un aspect collaboratif. Des reportages photos et vidéos pourront être financés par les internautes : un contributeur pourra proposer une idée  de reportage en la détaillant explicitement. Une fois le projet validé par la modération, il est soumis au grand public, ce dernier pourra aider à financer les projets les plus intéressants.

S.F. : Sur la partie purement éditoriale, chacun sera libre d’écrire sur le sujet qu’il souhaite ?

B. B. : Nous tenons à une grande liberté d’opinion et d’expression. Depuis l’avènement des réseaux sociaux, l’opinion est partout, chez tout le monde. On ne peut plus revenir en arrière. Mais si Twitter est intéressant car il permet un discours bref et un point de vue très rapide sur l’actualité, l’idée sur l’Incisif est de permettre à l’internaute de proposer un contenu plus poussé, plus construit, tout en gardant sa liberté d’opinion.

Ceci étant dit, nous sommes évidemment garants de ce qui se dit sur l’Incisif. Si les propos sont insultants, violents ou diffamants, ils ne sont pas les bienvenus. Pour cela nous assurons une modération instantanée. Chaque article écrit par un internaute sera vérifié par la modération avant d’être visible du grand public. Le partage d’opinions et d’informations doit se faire dans une ambiance sereine.

S.F. : Quelles sont les grandes différences avec les autres sites d’informations et d’opinions participatifs ?

B. B. : Je ne me permettrai pas de juger les autres sites qui ont tous, à n’en pas douter, de grandes qualités. Je peux parler en revanche de ce que je connais : l’Incisif. Sur ce dernier, chaque internaute qui deviendra contributeur sera accompagné dans sa démarche : il sera informé des chiffres réalisées par ses articles (audiences, nombre de partages…), on lui proposera chaque semaine des thèmes à aborder s’il est en manque d’inspiration mais souhaite tout de même continuer d’écrire, on lui fera profiter, au maximum, de nos contacts éventuels, s’il désire réaliser une interview etc… L’idée de partage est primordiale, c’est la raison d’être de l’Incisif.

S. F. : Que répondre à ceux qui souligneront le fait que les rédacteurs ne seront pas rémunérés, alors qu’ils contribuent au succès éventuel du site ? 

logo incisifB. B. : Déjà, le principe de « rémunérer » l’opinion est ambigu. Certes, à la télévision, à la radio ou dans les journaux, beaucoup d’éditorialistes sont payés pour tenir leurs discours. Cependant, les médias pour lesquels ils travaillent se revendiquent bien souvent comme des médias d’information. Mais il faut faire le distinguo entre « opinion » et « information ». Après tout, chacun de nous devrait gagner une compensation à chaque fois que nous écrivons un Tweet : nous faisons bien vivre le réseau Twitter. C’est évidemment impensable.

Chaque contributeur n’a évidemment pas un pistolet braqué sur sa tête. Chacun est libre de ne pas participer, de participer qu’une seule fois et de ne jamais revenir ou d’être, au contraire, régulier. Quand on entend cette critique, on pense très souvent aux journalistes, mais beaucoup de gens d’autres secteurs, comme des scientifiques, des historiens, des employés d’entreprises… ont plein de choses à dire ! Ils ont leur travail à côté et l’écriture sur l’Incisif, peut devenir un loisir sympa et temporaire.

Nous donnons une grande visibilité, boostée par les Tchats et les interviews, ainsi que par l’aspect réseau social du site. Je serai très heureux si un jeune rédacteur venait me voir en me disant qu’il souhaiterait écrire pour l’Incisif, mais je serai également très heureux si quelques mois plus tard, ce même jeune, m’annoncerait son départ pour un média qui le rémunère. Ça aura servi à ça : le partage, l’apprentissage.

S. F. : Les écoles de journalisme, où les étudiants ne sont pas encore professionnels, sont donc une bonne base de rédacteurs ?

B. B. : C’est en tout cas un bon exercice pour eux ! Le métier de journaliste n’est pas facile, il n’y a pas beaucoup de place et il y a beaucoup de concurrence. Si un passage sur l’Incisif peut les aider à se faire voir, ou à progresser, alors tout le monde y gagne.

S. F. : Comment est né le projet ?

B. B. : Edwy Plenel, le fondateur de Médiapart avait déclaré qu’avec les réseaux sociaux et les blogs, le journaliste était tombé de son piédestal : désormais tout le monde allait de son point de vue, de son opinion.  Sur ce point, je suis d’accord avec lui, mais j’ajouterai une nuance : c’est justement parce que l’opinion marche si fort, que les journaux dit « d’information » , en font leur cheval de bataille. Il n’y a jamais eu autant d’éditorialistes à la télévision, à la radio ou dans la presse.  Je pense qu’aujourd’hui, la rupture qui peut exister entre le grand public et le journalisme réside en ceci que la France est bourrée de journalistes de talent, j’en croise souvent. Simplement, le public souhaite avant tout de l’information plus que de l’opinion. 

L’Incisif a vocation, sans aucune prétention, à devenir un vrai carrefour de l’opinion, et à laisser la place de l’information aux médias spécialisés et ô combien compétents. Le journalisme est un vrai métier, l’éditorialisme … moins.

couv incisif

S. F. : Mais il y aura tout de même de l’information sur l’Incisif ?

B. B. : Par définition, les interviews amènent aussi de l’information, c’est vrai. Les dossiers assez construits aussi. Mais d’un point de vue général, l’éditorialisme sera au cœur de l’Incisif. Sauf que nous, nous ne nous cachons pas.

S. F. : Quel modèle économique pour l’Incisif ? 

B.B. : Il y a des espaces publicitaires prévus pour les différents annonceurs qui souhaiteraient communiquer via la plateforme l’Incisif. Qui plus est, sur les projets collaboratifs, nous prélèverons un petit pourcentage qui assurera les différents frais de fonctionnement. La modération, par exemple.

Mais nous tenons à une chose : ne pas tomber dans une spirale publicitaire insupportable pour l’internaute qui est de passage sur notre site. Il doit rester clair, attractif et facilement navigable. C’est comme ça qu’on donne envie aux internautes de contribuer et de partager.

S. F. : Quelque chose à ajouter pour ta défense ?

B. B. : Oh non, j’assume tout. A quoi bon nier ?

L’incisif est également à suivre sur Facebook et sur Twitter

 

Tags: , , ,


À propos de l'auteur

Chef de projet Digital, Social Media Manager, disciple de Bacchus



One Response to L’Incisif débarque ! A vos opinions !

  1. Pingback: Se lancer à son compte : un métier d’avenir | Booster Marketing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑
  • Le Mouton Numérique, blog partenaire

    humanisme numerique mouton transhumanisme
  • #RadioMouton – Cause Commune

    emission radio le mouton numérique cause commune

var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-44493253-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();