Le Comptoir Digital pumba

Publié le 5 décembre, 2012 | par Stéphane Favereaux

0

La Matinale Digitale. Chronique "Web et plagiat"

4 décembre 2012. Un trublion du web encagoulé débarque dans le studio. Joe la Pompe met face aux créatifs de toutes les agences de France et de Navarre leurs créations inspirées ou pompées, plagiées… l’occasion pour moi de revenir en douceur et avec délicatesse sur quelques autres cas de plagiats…

————–

Cher Joe, chers chroniqueurs, chers auditeurs, Monsieur le juge, bonsoir.

Lorsque j’appris que notre invité du jour était Joe la Pompe, dit le terroriste corse (mais il a retiré sa cagoule le temps de l’émission cependant que I Muvrini, délicieux groupe de polyphonies corses, nous surveille à la Kalash pour qu’on ne prenne pas de photo…), je me suis dit : « Mon petit, il va falloir faire gaffe à ne pas plagier de vannes…. » Comme je n’aime pas les roucasseries basses de plafond ni de la vulgarité de Bigard, ce devrait être facile.

Le plagiat, la création, la recréation, la création inspirationnelle…. Autant de choses que l’on peut aisément mettre en regard avec la délicieuse actualité de ces dernières 24h…

Quand les consanguinités des fins de races aristocratiques d’outre-manche s’unissent… peut-on parler de plagiat génétique ?

Quand la nuisance en chemise de nuit Benoit le Seizième déboule sur Twitter et nous assène des RT en formes d’Ave Maria ou des #FF Pater Noster, peut-on parler de recréation constante de l’abêtissement et du prosélytisme infâme ?

Quand Brice Hortefeux pique les blagues vulgaires et racistes des amibes frontistes, est-ce de la recréation inspirationnelle ou du plagiat ?

Quand Justin Bieber pique la mèche délicieuse de Mireille Matthieu et entraîne avec lui une vague d’adolescents devenant soudain beaucoup plus ridicules que méchus, peut-on parler de plagiat par un fan inavoué des « Milles colombes » ou doit-on parler de création capillicole inspirationnelle ? Là encore, la question se doit d’être posée… mais pas à mon coiffeur, je doute qu’il comprenne… il a crée la coupe de Nadine Morano… Ceci explique cela… Bienheureux les simples d’esprits, ils viennent de se rencontrer et de se comprendre….

Toutefois, on est en droit, quand on reçoit Joe la Pompe, de se poser les vraies questions…

Prenons un exemple bien connu de nos amis et auditeurs parisiens qui ont un peu de culture politique… les ados, vous pouvez vous rendormir, mon coiffeur va vous recevoir fondamentalement… Vous n’allez pas comprendre…

Un nom résonne quand on dit plagiat et Paris…. La délicieuse famille corse  (vous voyez quand je parlais de I Muvrini en début de chronique… encore des Corses et des Kalash… ils viennent de charger les flingues là, les braillards) donc, disais-je la délicieuse famille Corse des Tibéri, accompagnée de leurs électeurs morts, hante encore le 5eme arrondissement…  Mais qu’est-ce qui rendit célèbre la madone du 5ème ? La muse des plagiaires ? Un plagiat éhonté pour son rapport sur la francophonie, rapport au demeurant truffé de fautes d’orthographe et pour lequel elle fut condamnée pour emploi fictif… c’était à la fin des années 90 !

En janvier 2011, le grand journaliste  PPDA, qui fit quelques années auparavant une fausse interview de Fidel Castro, pompant les images d’une chaine US, se voit accusé de plagiat pour son livre  Hemingway, la vie jusqu’à l’excès. Il a simplement pillé la biographie d’Hemingway de Peter Griffin pour écrire son… euh… livre… PPDA… Le chantre des pense-mous de la littérature prédigérée et pré-pensée en l’occurrence, devient l’as du Copé-Collé et l’a dans le Fillon quand son escroquerie prétendument littéraire est dévoilée…

Nombre de grands noms de la culture française sont passés à un moment ou un autre par la tentative du plagiat ….Toutefois, j’ai un doute pour Marie Myriam (« Comme un enfant aux yeux de Lumière, qui voit passer au loin les oiseaux… »)  Quelle poésie !!! Personne n’aurait osé écrire ça avant elle…. Il ne faut pas déconner… Même Pascal Duquenne est plus pénétré d’humanité dans ses bafouillages avilissants que cette bouillie de mots ignoble…

J’ai un autre doute pour Lara Fabian, braillarde la plus insignifiante du marché du disque français quand Céline Dion est en concert à Las Vegas ou enceinte d’un plagiat de moutard vendu à Paris-Match au kilo….

Comment Fabian aurait-elle pu plagier l’indéfectible médiocrité de son « je t’aime »…. A part dans une étable de bovins sous amphé, je ne vois pas… auquel cas, c’est juste de l’inspiration…

Grégory Lemarchal n’a jamais plagié une seule chanson…. Juste sa toux qu’il a piquée à quelque pleurétique et autre tubard avant de jeter un dernier souffle, si j’ose dire….

Carla Bruni… On ne sait pas si elle a plagié, on n’entend pas ce qu’elle chante…. C’est sûrement pour ça qu’elle est devenue égérie botoxée pour une marque de casque audio…. Elle va tenter de s’entendre… La pauvre… va falloir faire quelque chose pour elle ce jour là…

Les grands zélateurs anti-culturels aussi plagient…  ou pillent le patrimoine littéraire…. On avait déjà subi « Les 10 Commandements » qui donnaient plus encore envie de décorer au napalm toute forme de religiosité ; on s’est coltiné la version décérébrée des amours mortelles d’Antoine et Cléopâtre avec un chanteur dont on taira le nom en signe de respect pour une famille qui, depuis, à dû prendre le maquis en Papouasie Nouvelle Guinée pour échapper au tombereau de fiente de pigeons que mérite une telle insulte à l’histoire de l’Egypte…  et on s’est farci les ersatz de culture pour les bas de plafond, revus et corrigés par le délateur Disney avec notamment l’assassinat de « Notre-Dame de Paris » devenu Le Bossu de Notre Dame…

Alors que dire ? Que faire ? Se taire et accepter de fabriquer une sous-culture ? Une publicité de seconde zone sans inspiration pour ce qui concerne les œuvres bienfaitrices de Joe La Pompe ? Se fader sans fin, à l’envi les gesticulations grotesques de quelque mal en point du néo-cortex improvisé créateur, créatif, auteur ou sangsue de bibliothèques ?

Non… il convient de dénoncer comme le fait Joe, mettre le miroir face aux pompeurs avec un tantinet d’humour, laisser place à une parole libre et dénonciatrice, ce que permet encore le Net… et il faut tirer à boulets rouges sur les coupables d’insultes à l’intelligence, au bon sens…

Mais… déjà Antoine et I Muvrini, toujours présent et armés jusqu’aux dents dans le studio, sont en train de préparer un attentat à la bombe sur ma modeste personne de chroniqueur délicat, c’est signe que je suis trop long et que je le serai moins si la bombinette me pète à la tronche, alors je vais conclure…

Le plagiat honteux que l’on dénonce en permanence, Monsieur le juge, ce n’est pas ma faute… C’est Xavière Tiberi qui nettoyait ses listes d’électeurs et les vrais créatifs sont partis voir ailleurs si la liberté était vraiment réelle.

Tags: , , , , , ,


À propos de l'auteur



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑

  • Les Chatons d’Or – Blog partenaire

    Les Chatons d’Or – Blog partenaire
  • Le Comptoir Digital / 93.9 FM

    Le Comptoir Digital / 93.9 FM
  • Suivez-moi sur Twitter


var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-44493253-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();