Social Média miroir.1270213596

Publié le 21 décembre, 2011 | par Stéphane Favereaux

3

Le « S.E.T » et la dualité identitaire des Réseaux Sociaux 1/3

Plus de 25 millions de profils Facebook en France, près de 900 millions dans le monde… et tous, nous y passons un temps de plus en plus conséquent en jonglant entre nos vies IRL et nos vies virtuelles qui de plus en plus se recoupent. Mais le décalage existe, à coup sûr entre ces deux sources d’identité synchronisées et diachroniques. Quid alors de la frontière entre IRL et virtuel ?

Avec l’explosion des réseaux sociaux, quels qu’ils soient, nos habitudes de communication mais au-delà, de vie, changent et évoluent constamment. Ces habitudes naissent en un temps record, notre temps réel se mélange au temps virtuel en perpétuelle accélération… Nous nous soumettons à une double pression sociale, virtuelle et réelle. Nous vivons dans un temps duel qui nous oblige à la connexion, au dialogue, à la conversation tout autant, encore une fois, réelle que virtuelle, les deux se confondant à l’envi.

Gérer son nom comme une marque

Chaque utilisateur de réseau social doit se préparer et accepter plusieurs choses assez ardues à admettre :

-         Son nom et son identité se gèrent comme une marque gère son identité web, son image.

-         Son image ne lui appartient plus à 100 %, pas plus que celle d’une marque qui se met en conversation sur les réseaux ne s’appartient à 100 %.

-         Il doit gérer son identité web en permanence pour éviter que cette image ne devienne délétère quelques jours, mois, années plus tard… Le Net a de la mémoire, et la garde… Pas d’amnésie 2.0 sur laquelle compter.

-         Les pratiques conversationnelles changent d’espace, de typologie d’expression : un like a un sens, un ReTweet idem, un commentaire aussi, et ces moyens d’interactions de plus en plus rapides imposent une réelle réactivité, parfois une course à la reconnaissance, au développement de l’Ego 2.0.

Qui plus est, la valeur de la socialisation se trouve considérablement renforcée par les réseaux sociaux mais….  souvent, cette socialisation aboutit soit à un lâcher-prise soit à une soumission à un conformisme politiquement correct ayant pour conséquence une forme de lissage des contenus… Et tout le monde partage et converse à l’identique…

A l’inverse, les contenus sur le moment incorrects n’emportent l’adhésion que d’un tout petit nombre. S’il ne fallait qu’un exemple, quand une personnalité meurt, quelle qu’elle soit, l’ensemble des TimeLine lâche des larmes à l’unisson d’un ton de regret… et le statut critique au mieux est à peine liké au pire se voit rabrouer…

Ce décès aurait-il valu plus qu’une simple mention entre deux demis sur un zinc dans un bar ? Nul ne le sait… Mais ne peut-on pas aujourd’hui considérer les réseaux sociaux comme des comptoirs des temps modernes ? Ces comptoirs, lieux de socialisation, font se rapprocher des inconnus, les font échanger, à l’instar de ce que nous faisons sur Facebook, Twitter, Diaspora ou tout autre réseau. Les lieux de socialisation traditionnels n’étant plus aussi libres qu’auparavant, on leur préfère d’autres lieux sans autre règle que la netiquette.

De fait, la gestion identitaire de la marque / nom s’avère alors, dans ce contexte conversationnel, essentielle. On porte dans nos échanges, nos statuts, nos photos, nos musiques, nos vidéos, l’empreinte de ce que nous sommes ou de l’identité digitale que nous créons. Bon gré, mal gré.

(to be continued)

———

Lire la suite du Story-Ego-Telling

2/3 : Identité digitale et échanges sociaux

3/3 : comédien et  spectateur de l’identité digitale

Tags: , , , , , , , , ,


À propos de l'auteur



3 Responses to Le « S.E.T » et la dualité identitaire des Réseaux Sociaux 1/3

  1. Pingback: Le « S.E.T » et la dualité identitaire des Réseaux Sociaux 1/3 | Logicamp

  2. Hans says:

    Merci Stéphane! encore un tres bon article de ta part. C’est une très bonne illustration de la e-identité « 2.0 » comme tu l’a décris. Les réseaux sociaux étant commes les « comptoirs des temps modernes », c’est exactement ça. Le comportement humain n’a pas changé sauf que le support est virtuel. Néfaste ou pas au bien être de l’être humain (parlant du » virtuel » par opposition du « réel ») je pense que lui seul le définira…

  3. Pingback: Réseaux sociaux : comédien – spectateur du S.E.T.© 3/3 | Comm' Des Mots /-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑

  • Les Chatons d’Or – Blog partenaire

    Les Chatons d’Or – Blog partenaire
  • Le Comptoir Digital / 93.9 FM

    Le Comptoir Digital / 93.9 FM
  • Suivez-moi sur Twitter


var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-44493253-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();