Regards sur.... logo_tvtours

Publié le 21 août, 2009 | par Stéphane Favereaux

0

TV TOURS, infos proximité du public

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Le 24 mars 2006, à 18 h 30, TV Tours commençait à émettre. Une révolution dans le paysage audiovisuel et médiatique tourangeau qui se traduit par une volonté évidente de proximité avec l’information, le public et les acteurs locaux.

L’histoire des télévisions locales a déjà quelques années1. Les pionnières toulousaine et lyonnaise, fondées il y a près de 15 ans, ont lancé un mouvement repris par Tours, Marseille, ou Angers, entre autres. A l’heure où de plus en plus l’on met souvent en doute l’information délivrée par des médias plus traditionnels, la proximité du médium devient une nécessité face aux groupes multimédia de plus en plus imposants.
Patrice de Sarran, « patron » de TV Tours, apporte un éclairage sur le rapport qui unit la chaîne locale à la collectivité dans laquelle elle s’inscrit, à son public, à la politique, bref, dans le rapport d’un nouveau média à la vie de la cité.
« TV Tours est un média à part entière. Il s’inscrit donc comme un vecteur d’information indépendant. Il est, au sens premier, un « concurrent » de tous les autres médias. Dans les faits, il est surtout un média complémentaire de tous les autres », commente Patrick de Sarran. 

 

 

La question se pose alors de savoir quels sont les liens qui unissent un tel médium et les acteurs institutionnels locaux. En qualité de média généraliste, indépendant, qui peut toucher près de 300 000 téléspectateurs sur l’agglomération tourangelle, la chaîne se présente comme le relais de l’information locale ; les acteurs locaux que sont les institutionnels ont tout loisir de s’y exprimer, dans le cadre de la déontologie journalistique pour l’information, librement en matière de publicité. Tout élu conscient de la liberté de la presse le comprendra et saura comment utiliser au mieux ces deux entrées. TV Tours est donc en liaison avec les services de presse ou de communication des institutionnels, lesquels ont pour rôle d’alerter mais aussi de répondre aux demandes. « Le système ne peut fonctionner qu’à double sens ». Dans son rapport à la politique, TV Tours procède de la même façon que face à tous les acteurs de la vie locale : elle est ouverte à toutes les tendances, en ayant soin de préserver un équilibre entre elles, particulièrement à l’approche des échéances électorales… et sous l’œil du CSA.

TV Tours cible…

TV Tours apparaît comme un média ouvert. Il apporte de l’information et en récolte. Le public s’y reconnaît tant comme spectateur que comme acteur et peut s’y exprimer, s’y informer. La chaîne n’a pas de cible prioritaire sinon celle des habitants de l’agglomération tourangelle et d’une partie du département. Bien entendu, le profil des téléspectateurs est connu mais il ne diffère pas sensiblement de celui des chaînes nationales. Il n’a qu’une particularité : l’intérêt pour la proximité qui passera à terme par d’autres vecteurs que l’écran de télévision.

… l’avenir

TV Tours est encore jeune et la mise en place de la chaîne n’a pas encore permis de développer totalement le site Internet qui sera ouvert à la rentrée et se présentera comme un lieu d’échange entre TV Tours et le public. A court terme, il recentrera davantage la relation de proximité aux spectateurs en permettant de recevoir des images tournées par des amateurs. Elles seront utilisées à l’antenne, si cela s’avère possible. Quant aux mails, blogs et autres forums, ils permettront notamment aux téléspectateurs d’intervenir à l’antenne, comme avec les SMS et numéros de téléphones. En ce qui concerne la programmation, la durée de « programmes frais » produits par une chaîne de télévision locale est malheureusement trop courte pour être entièrement ou trop lourdement consacrée à un thème, fût-il celui de la politique. TV Tours sera attentif à celle-ci, particulièrement lorsqu’elle concernera des élections locales. La chaîne organisera alors des débats, suivra la campagne, présentera les candidats mais fera toujours en sorte que sa programmation reste diversifiée.

 

1 Il existe deux types de télévisions locales : celles dites de « service public », adossées à des collectivités ou des institutions (réunies dans le syndicat TLSP), et celles à capital privé, dites « locale TV » (réunies dans un syndicat professionnel dirigé par Gilles Crémillieux).

Publié le 1 septembre 2006 sur Blog Territorial http://www.blog-territorial.com/article-3699180-6.html

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone


À propos de l'auteur

Chef de projet Digital, Social Media Manager, disciple de Bacchus



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑
  • Le Mouton Numérique, blog partenaire

    humanisme numerique mouton transhumanisme
  • Les Chatons d’Or – Blog partenaire

    Les Chatons d’Or – Blog partenaire
  • Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter

    Suivez-moi sur Twitter


var _gaq = _gaq || []; _gaq.push(['_setAccount', 'UA-44493253-1']); _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();